Ca, c'est du titre accrocheur. Engagé même, je dirais. Ouais moi, Chelsea, je prends position contre la technologie moderne. Con, ça en jette. Leader d'opinion que je me sens dans le dedans de moi.

iphone interdit

Bon, j'men vais vous raconter.

L'Iphone, ça fait quand même un paquet d'années qu'il est sorti mais il ne m'a jamais tenté.

Déjà, parce que je n'aime pas les trucs à la mode. Je suis une ringarde auto-assumée. Genre, j'ai toujours pas vu "La Môme" parce que je trouve qu'autant de ramdam autour d'un film, c'est un truc à être déçue. Genre, je ne sais toujours pas ce qu'est un flux RSS. Genre l'hiver, je passe mes soirées à faire du tricot. Ringarde à mort, j'adore. Du coup, la naissance du téléphone d'Apple, vous imaginez bien comment ça n'a pas changé ma vie. Limite je demandais si ils avaient pensé à lui mettre la fonction "téléphone" au milieu de toutes les applis inutiles.

En plus, je ne suis clairement pas une fille à gadgets. Le gadget m'emmerde, le gadget m'encombre. Exemple ? L'accroche-sac. Le gadget qu'on trouve partout depuis 2 ans (surtout comme cadeau publicitaire. A croire que personne ne veut l'acheter directement). Ca fait donc 2 ans que je vois des nanas sortir cet espèce de bout de métal ridicule de leur sac, l'accrocher à la table et y suspendre leur merdier portable. 2 ans que je me demande : mais pourquoi ??? Sérieux, vous les nénettes qui prenez les tables de resto pour votre dressing, ça vous manquait l'accroche-sac, avant d'exister ?

Dans la même veine, j'peux vous citer les boîtes à cigarettes (les sortir du paquet pour les mettre dans la boîte, y a qu'à moi que ça donne envie de rire ?), les distributeurs de serviettes en papier ou les socles pour téléphone portable. Pour moi, l'Iphone, c'était clairement un gadget : un téléphone, tant que ça appelle et que ça envoie des textos hein... Il n'a pas forcément besoin de te donner l'heure et la température en Mongolie orientale. Mais ça n'engage que moi hein.

 

Et pourtant... et pourtant, comme il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis, moi aussi j'ai décidé de vouloir un Iphone. Ouais, 10 ans après tout le monde. Comme ça, je garde quand même un peu de ringardise. Sisi j'y tiens.

Alors, pourquoi ce revierement d'opinon stupéfiant et inattendu ? (limite, dis comme ça, ça pourrait avoir l'air intéressant non ? ... Ok non). Bah, il se trouve que je pars 15 jours envacances avec le Sicilien. Et, comme j'ai une entreprise à monter, Internet dans la poche me permettrait de continuer à bosser en vacances. Et aussi quand je suis à l'hôpital avec ma mamie. Bref, j'ai pensé Iphone. J'ai voulu Iphone. Et je suis allée chez Bouygues pour demander l'Iphone.

 

Erreur. Grosse erreur. Parce que, naïvement, je pensais qu'un opérateur téléphonique servait à te fournir un téléphone. La blague. Heureusement, la gentille dame que j'avais fait 40 min de queue pour le plaisir de sa conversation, elle m'a tout bien expliqué. 

Si je veux l'Iphone... bah je peux toujours attendre. Oui parce qu'il faudra que ça fasse un an que j'ai changé de téléphone. Au lieu de 8 mois. Donc, faut attendre 4 mois. Et pis, comme mon forfait était une offre promotionnelle, bah il ne m'a pas fait cumulé beaucoup beaucoup de points. Donc l'Iphone me coûtera 450 €. Dans 4 mois.

Ou alors, j'attends un an, je résilie ma ligne et j'en ré-ouvre une pour profiter de l'Iphone à 180 €. Sauf que la résiliation coûte 190 €. Coût de l'opération 370 €.

Con, devant tant d'alternatives intéressantes et économiques, je suis restée sans voix. Et sans Iphone.

Je suis sûre que c'est l'Univers qui m'envoie un message : les gadgets, tu méprisas; l'Iphone, tu n'auras pas. Amen.