rencontre-amoureuseCa, c'est le genre d'histoire que j'adore. Comme quoi, il y a un petit coeur de midinette rose bonbon qui sommeille en moi (il est pas très bien planqué faut dire, il suffit de regarder le nombre de comédies romantiques parmi mes DVD !).

 

Je ne peux pas me retrouver dans une soirée avec un couple que je ne connais pas sans être la première à leur poser la question "Et vous, comment vous vous êtes rencontrés ? ".

Bon, des fois je tombe mal, il existe malheureusement des rencontres fort peu attrayantes narrativement parlant. C'est sûr que quand on me répond "à l'enterrement de mon tonton René" ou "elle était la secrétaire de mon proctologue", bah tu t'en mords les doigts quand vient le moment du sourire niais et du commentaire guimauve de circonstance ("Oh, vos mains se sont rencontrées au dessus du livre de condoléances ? C'est mignoooooooon !").

 

Mais sinon, dans l'ensemble, j'adore les histoires de rencontre. Ca doit être cette manifestation du destin dans la vie de tous les jours qui me fascine. Le grain de sel de la chance qui vient se glisser dans la banalité. Chaque rencontre ressemble à un scénario de film : un truc complétement hypothétique qui se goupille à merveille.

 

..... et puis ça me permet de faire usage de cette voix de fausset énamouré, habituellement socialement inacceptable sauf face à un animal ou un enfant de moins de 6 mois (registre vocal comportant bien sûr le célèbre geignement empathique et enthousiaste "Hiiiiiiiiiiiiiiii, c'est trop beau !").

 

Peut-être que mon goût naturel pour les bisounours stories est encore renforcé par la belle rencontre que j'ai faite il y a maintenant un mois. Et que je me ferai un devoir de vous raconter dans les détails (d'ailleurs, à cette occasion, n'hésitez pas à acheter mon affection à coups de commentaires culcul la praline et d'ambiance arc-en-ciel, petits coeurs et zoziaux qui chantent).

Donc, bien sûr je vous raconterai ma rencontre avec le nouveau chéri... dès que je lui aurai trouvé un pseudo.

Oui, tout ça pour ça.

Ne parlons pas de manque d'inspiration si vous voulez bien, disons plutôt que je fais du suspence.

 

P.S : Si vous avez des idées, je suis preneuse !