Le Sicilien, il porte bien son nom. Bien sûr, à la base, il est originaire de la petite île italienne mais il a aussi tout l'attirail de l'état d'esprit masculin made in Sicile. A base de machisme, ouais. Des fois, être la chérie du Sicilien, c'est un peu vivre dans Le Parrain. Mon couple, c'est la mafia.

 

Faut savoir que le Sicilien est jaloux. Genre vraiment. Le Sicilien, il se permet donc de faire plein de choses qui sembleraient pas bien réglos au commun des mortel mais comme il est le Sicilien... bah il a le droit (au pire, il prend le gauche).

 

Mon mec, ça lui est arrivé de venir devant chez moi au milieu de la nuit. Je dis bien "devant chez moi" et pas "chez moi" parce qu'il vient pas pour me faire un bisou surprise hein. Non, il vient voir si ma voiture est là. Une fois, j'ai dormi chez mes parents sans prévenir. J'ai bouffé du scandale pendant 2 jours. Il fouille mon ordi, mes mails, mon téléphone. Et il trouve ça normal.

Bien sûr, il trouve toujours quelque chose qui ne lui plait pas : un pote qui me surnomme "bichette", une copine qui m'appelle "morue"... Tout est bon pour m'accuser. Parce que non, le Sicilien, il ne s'embarasse pas la vie à angoisser, à chercher des preuves ou à demander confirmation. Non, il accuse. Cash Pistache.

 

Au début, j'ai trouvé ça mignon cette jalousie (oui, je suis assez conne de manière générale). J'ai pensé qu'il tenait à moi, qu'il avait peur de me perdre, qu'il avait du mal à faire confiance à cause d'anciennes relations...

Et puis, au bout d'un an et de bon nombre de choses mises bout à bout (je vous ai dis que j'étais conne, c'est confirmé), j'ai réalisé :

Oui, le Sicilien a peur. Que je sois comme lui.

 

Parce que, voyez vous, le Sicilien n'a pas vraiment la fidélité chevillée au corps. Et heureusement que je ne fouille pas dans ses affaires, parce que je suis sûre que je n'aurais pas à chercher bien loin pour trouver des trucs très limites. Des belles saloperies briseuses de coeur. Du comportement vomitatoire caractérisé.

Déjà, sans fouiller, j'ai un beau palmares en un an : messages cochons avec différentes nanas, drague sur sites de rencontres, jeu de séduction avec sa collègue de boulot... Sans oublier mensonges, mensonges et re-mensonges. Ah oui, tant que tu lui prouveras pas par A+B que tu sais, il niera jusqu'à la mort. Le Sicilien , on lui a greffé un instinct de survie illimitée.

 

Alors hier, j'ai craqué. Après un énième fouillage de sa part de mon ordi et de mon téléphone. Après une énième accusation rapport au fait que l'Ex Grand Amour m'a envoyé un message sur Facebook avec son numéro et que j'ai envoyé un texto pour prendre des nouvelles. Après tout ça, j'ai craqué.

Non parce que, honnêtement, si il pense que je suis du genre à relever ma jupe et à baisser mon string pour un ex qui m'a fait tout le mal du monde et que je n'ai pas vu depuis 2 ans et demi... C'est qu'il doit pas avoir une super opinion de moi hein. Alors à con, con et demi...

 

cocue_et_contente

 J'ai fouillé son Facebook (mot de passe : date de naissance. Pas besoin d'être pirate informatique pour trouver). Et je suis tombée sur une conversation bien graveleuse avec une pétasse finie (je la cite : "actrice prono, ça doit être un métier vachement agréaaaaable". Merci d'imaginer seules sa gueule de conne et son QI de mouche). Donc, avec la pétasse sus-nommée, il a passé 2 après-midi cet été. Apres avoir parlé cul 20 min sur Facebook. Lui, il était en vacances, moi je bossais. Rien d'écrit noir sur blanc mais moi, je vous le dis : le 18 août dernier, y a de grandes chances que j'ai été cocue.


 

Et, curieusement, ça ma moins fait mal que je pensais à de le lire.

Faut croire que dans le millefeuille des déceptions, j'en arrive à la phase du glaçage.

Manquera plus que la cerise sur le dessus.