livre-004J'ai toujours aimé lire. Toujours. Genre, quand j'étais gamine, je suppliais ma mère d'aller vite au CP pour savoir lire et "pouvoir me raconter des histoires toute seule". On se demandera pas qui étais la quiche de 6 ans capable de lire Agatha Christie mais qui devait s'aider de ses doigts pour faire 7 + 2... Ouais, on ne peut pas tout apprendre en même temps. Moi être mono-neuronale parfois. J'ai rattrapé mon retard en calcul avec l'âge (et la calculette).

Bref, depuis que j'ai déchiffré avec bonheur et fierté "la tortue Marguerite mange de la salade" il y a maintenant 20 ans, je lis TOUT LE TEMPS.

Exemples en situation : dès que je dois attendre 5 min quelque part, à ma pause clope au bureau, dans les salles d'attente, dans les embouteillages (oui oui, même si je conduis. Je sais, c'est maaaaallll), dans mon lt, à table en mangeant...

J'ai toujours un livre sur moi, un doudou en papier qui me rassure pour tous les petits temps morts de la vie.

 

Quand je suis plongée dans un bon bouquin, plus rien n'existe autour. Le temps file, les sons sont en sourdine. Le Sicilien l'a bien compris quand il veut que j'arrête le moulin à parole qui me sert de bouche. Moulin joliment entouré de rouge à lèvres d'ailleurs. Comme ça, il ne m'écoute pas mais me regarde en rêvant à ce que cette bouche pourrait lui faire... Stratégie quasi-militaire pour pouvoir ensuite lui dire en toute bonne foi "Mais siiiii, j'te l'avais dis hier soir !". C'est vrai. Mais il n'avait rien écouté et je le sais. M'en fous il avait qu'à ouvrir ses oreilles en plus de ses yeux.

Bref, quand il veut que je la ferme pour pouvoir jouer à son nouveau jeu-machin-à-base-de-je-tue-les-méchants-et-je-gueule-fort, il a trouvé la parade infaillible : "Chériiiie, t'as pas un livre en cours ??"

Pffff facile. La réponse est toujours oui. Ca fait même limite petit joueur comme technique. Non, sans déc, mon coup du rouge à lèvres c'était quand même vachement plus étudié.