"Souvenirs, souvenirs, je vous portent dans mon coeur. Et vous faites refleurir, tous mes rêves de bonheur. Lalala lala la lalala"

Bienvenue sur Blog Nostalgie !

Aujourd'hui c'est dimanche, il fait moche et j'ai la gueule de bois (soirée fille hier à base de rosé / salsa / mojitos et talons aiguille). Bref, c'est LA journée parfaite pour écrire un article "fut un temps, quand j'étais jeune". Ouais, j'ai 26 ans. Non, je ne vois pas le souci.

Quand je vais à la bilbiothèque entre midi et deux, je me gare à côté de mon ancien lycée. Et là, je me replonge en apnée dans "les plus belles années de ma vie" (en apnée parce que les ados post pubères ne connaissaient pas le déo y a 10 ans et, à vue de nez, z'ont pas eu de révélation fulgurante depuis).

 

Là, il y a la barrière sur laquelle je m'asseyais avec mes copines pour noter les garçons qui passaient.
(oh eh, j'vous entend rigoler hein !)
(que celles qui ne l'ont jamais fait me jettent la première pierre...)
(.... Ouille !!!!)
Aujourd'hui, y a toujours des petites minettes qui regardent passer le mâââââle. Mais les notes ont du augmenter parce que je note une baisse certaine du taux d'acné juvénile sur les mâles sus mentionnés. L'Eau Précieuse est votre amie les gars ! Continuez, vous tenez le bon bout !

 

Là, le porche sous lequel je me retrouvais avec mon mec et mes potes pour descendre des packs de bière. A l'époque, on était gothiques. Maintenant, ils sont punks / hippys / dread lockés. Mais la bière est toujours bon marché.

 

Là, le snack où j'allais manger un kebbab / américain / hamburger / hot dog (la campagne "5 fruits et légumes par jour" n'était pas encore sortie) quand mon argent de poche n'était pas intégralement passé dans des clopes, de la bière et du rouge à lèvres noir. Y a toujours la queue devant l'entrée, ça sent toujours le graillon et les serviettes qui enveloppent les sandwichs sont toujours pleines de graisse. Mais, de l'autre côté de la rue, une sandwicherie/saladerie bio a ouvert ses portes. Et il y a aussi la queue devant l'entrée. "5 fruits et légumes par jour" est passée par là.

 

Là, le café où l'on se posait entre deux cours avec un café pour cinq et cinq verres d'eau. Aujourd'hui, ils ont chacun leur verre... Le secteur de l'argent de poche n'a pas connu la crise faut croire.

 

Je regarde tout ça et je souris. C'est tellement proche encore...

C'est à ce moment qu'un immense énergumène de sexe masculin avec une mèche à la Justin Bieber m'aborde : "Eh Madame, vous auriez pas une cigarette ?"

Madame ?!?!?!?!

Fin du sourire. Ouais beh non j'en ai pas... petit con.