Traitez moi de maso, ne vous genez pas (oh oui, insultez moi j'adore ça ! .... Non, je blague, ne vous emballez pas !), mais je kiffe la fin des vacances.

Quand je rentre chez moi toute bronzée (et cette année, je suis outrageusement bronzée...) et que je peux trimballer ma peu dorée au nez de ceux qui ont encore un teint d'endive (oh eh ça va, c'est pas sympa mais tout le monde aime ça hein !).

Quand je transfère les photos de vacances dans l'ordi et que je peux déjà me rappeler plein de bons souvenirs.

Quand les derniers jours d'aout sont toujours aussi chauds (surtout que je vis dans le sud moi, 3 mois qu'on a pas vu une goutte de pluie !) mais que je me surprends à rêver de veste en cuir et de bonnets.

Quand les fournitures scolaires envahissent les supermarchés et me donnent envie de retourner à l'école (par contre, les hordes d'enfants bruyants dans les allées et les troupeux de mères au bord de la crise de nerf ne me donnent pas envie de pondre à mon tour. Pour le dilemme "grand cahier à petits carreaux" ou "petit cahier à grand carreaux", j'vais attendre encore un peu hein).

 

Bref, j'aime la rentrée. Depuis toujours. Au cas ou vous vous demanderiez, je plaide coupable : je faisais bien partie de ces élèves brillants et binoclards qui posent toujours leur cul au premier rang et raflent toutes les bonnes notes. Faut dire que j'étais moche comme un pou à l'époque (parce que j'suis comme le vin, avec le temps, j'suis devenue beaucoup plus buvable) donc je n'avais pas des masses d'options de survie scolaire. Quand t'es moche faut éviter d'être conne par dessus : trop de tares, c'est pas vivable. Du coup forcément j'aimais l'école, j'aimais apprendre et la rentrée, c'était mon kiff. Gamine bizarre.

 

rentrée adore

 

Et puis, surtout, j'ai toujours considéré que l'année commence en septembre. Faut dire que Madame Mère était prof et donc, la rentrée, c'était vraiment le branle-bas de combat dans la casa. A force d'entendre que l'année commence en septembre et qu'elle finit en juin, j'ai jamais réussi à me mettre dans la caboche que, pour les autres, l'année commence le 1er janvier. D'ailleurs, cette date-là, quand tu raisonnes comme moi, le 31 décembre tombe en plein milieu de l'année. C'est tout pourri. Du coup, j'ai jamais pris de résolutions le 1er janvier. Bah non, puisque ça ne marque ni le début ni la fin de quoique ce soit.

Pfffffff je voulais m'expliquer mais, en fait, j'ai l'air sacrément décalée.

 

Bah tout ça pour dire que, depuis que je suis rentrée de vacances, j'ai rangé mes valises le sourire aux lèvres, que j'ai tout bien rangé la maison et que j'ai fait la listes de MES BONNES RESOLUTIONS DE RENTREE (oui oui, en majuscules. Ca mérite).

 

Et j'ai vu grand : je vais arrêter de fumer. Ouais. J'avais déjà essayé une fois, j'avais tenu un et demi avant de reprendre et là, j'ai envie de réessayer. Challenge challenge. (au secours, j'suis morte de trouille !!!)

Bon après, les trucs habituels :

- je vais me remettre au sport (pour m'aider à arrêter de fumer)

- je vais faire gaffe à manger correctement (pour ne pas grossir en arrêtant de fumer)

- je vais être assidue sur mon projet d'entreprise (pour être fière de moi... et ne pas avoir envie de fumer !)

- je vais tenir mon blog plus régulièrement (juste parce que j'ai envie... et vous gonfler en vous racontant comment j'arrête de fumer !)

 

Et ne vous avisez pas de me dire que je ne vais pas réussir à tenir toutes les résolutions parce que... il y en a encore plein que je garde pour moi ! Et vous, vous résolutionnez à la rentrée ?