Bon, l'heure est grave, va falloir que je me décide. Habituellement, je ne suis pas une fille qui a du mal à faire des choix, je me connais plutôt bien (ça va faire 27 ans que je cohabite avec moi-même, ça aide).

La preuve par le test :

- Viande ou poisson ? Poisson
- Jupe ou jean ? Jupe
- Chapeau ou foulard ? Chapeau
- Make up nude ou coloré ? Coloré

- Entrepreneuse ou salariée ? Eeeuuuuhhhh

Je n'arrive pas à choisir. J'ai beau creuser dans le dedans de moi (à la pelleteuse ou à la petite cuillère), sur ce point là, je ne me connais pas.

nuages-changer-metier

Bien sûr, j'aimerais ouvrir ma boîte. Ce serait un challenge, ce serait passionnant, ce serait une chance inespérée d'avoir enfin un boulot qui me plaît (bah oui, si c'est moi qui crée mon job, je vais bien me servir hein).

Mais j'ai peur de ne pas y arriver. De ne pas avoir la volonté nécessaire, de ne pas avoir les épaules assez larges, de ne pas être assez tenace.

Et puis, surtout, dans chacun des cas, quelle image vais-je avoir de moi ?

Si je suis salariée, est-ce que je vais penser que je suis une dégonflée ?
Si je monte mon entreprise, est-ce que je vais réussir à me considérer comme une travailleuse et pas comme une femme au foyer, sachant que je travaillerais à la maison ? (j'en profite pour rappeler que je ne considère pas le fait de rester à la maison et de s'occuper de sa famille comme dégradant. Mais c'est pas pour moi. En plus, je n'ai pas encore d'enfants et un appart de 45 m² donc ça n'occupe pas des masses).

Mais, maintenant, il faut que je me décide.

Il commence à y a voir des conséquences sur mon couple. Au début, je pensais que le Sicilien ne voulait pas discuter de tout ça car il ne croyait pas en mes idées et redoutait de se retrouver avec une femme tout le temps à la maison.

Mais, après discussion, il s'avère que mes éternels revirements le paument totalement. Il finit même par m'en vouloir un petit peu : il me considérait comme une battante, une fonceuse et mes tergiversations finissent par le destabiliser aussi. Comme il m'a dit "Choisis ce que tu veux, tant que ça te rend heureuse mais mets toi à fond dans quelque chose".

Et il a raison.

Du coup, j'ai rangé les films romantiques et mes vernis à ongles, je me suis posée sur le canapé et j'ai réfléchi...