mains couple

 

Le 25 décembre, ça a fait un an que je suis avec le Sicilien. Ouais, parce que nous, on est des originaux, on s'est dit que c'était la fête alors autant faire groupir. Et puis il n'y a rien de plus triste qu'un soir de Noël passé seul devant une daube télévisuelle après avoir passé 2 jours en famille à manger des bonnes choses. En plus, comme ça, aucun risque qu'on oublie la date. 

Ca fait donc un an que nous avons échangé notre premier baiser. Un an aussi qu'on s'est envoyé en l'air pour la première fois. Bah ouais, c'est pas que je sois une fille facile (ou alors si) mais je préfère tester tout de suite si ça fait l'affaire. Quand vous achetez un nouveau rouge à lèvres, vous attendez plusieurs jours pour l'essayer vous ? Et beh pas moi, je m'en tartine allègrement la face au premier feu rouge en me regardant dans le rétroviseur (et j'en mets sur mes dents mais c'est pas le sujet). Pour les hommes, je fonctionne pareil, sous réserve que l'homme en question me plaise vraiment sur le début de la soirée quand même (remarque, je n'achète pas non plus de rouge à lèvres qui ne me plaise pas).

 

 

Putain, j'étais partie pour écrire un article plein d'amûûûûûr, de romantisme et on se retrouve avec de la comparaison de bas étage. On se refait pas, moi j'vous dis.

 

Tout ça pour dire que mon Sicilien, je l'aime. 

C'est mon mec à moi - qui ne me parle des masses d'aventure- mais avec qui la vie est pleine de rebondissements, certains plus agréables que d'autres. On s'engueule, on se réconcilie, on se fait de la peine et on se crée du bonheur.

Des fois, je me dis que, plus ça va, plus je sens que ça risque d'être avec lui le grand ramdam à base d'appart, de repas en famille, de mariage, de compte joint et de gosses (mais pas de voiture-familiale-moche, pitié).

Avec lui et son sale caractère. Lui et ses cheveux tous frisés. Lui et son rire communicatif. Lui et ses colères terribles. Lui et ses peurs à propos de la vie de couple. Lui et ses bras avant de dormir. Lui et son nez tout plat. Lui et sa susceptibilité. Lui et son air de môme quand il veut un calin. Lui et son impatience. Lui et sa mauvaise foi. Lui et son humour sur mes défauts.

 

Lui et Moi quoi.